Les cours d’anglais quand on est au pair

img_0153

En tant qu’au pair de trois enfants âgés de 7 à 12 ans, j’ai le temps de prendre des cours de langue une fois que je les ai déposé à l’école. Je me suis donc inscrite dans une école de langue dans le centre d’Oxford. Ils ont d’abord testé mon niveau lors d’un test que j’ai du remplir sur internet en quarante minutes puis le lundi suivant, j’étais affectée dans la classe qui correspondait à ce que je connaissais déjà.

Ce même lundi, nous étions une dizaine de nouveaux élèves, tous de nationalité étrangère, voulant apprendre l’anglais. Toute la matinée, nous avons eu une présentation de l’école avec une des directrices, Rosa. Après nous avoir expliqué les objectifs, les différentes choses que nous verrons en cours et les règles, elle nous a individuellement posé des questions sur la raison de notre venue ici, en Angleterre, la durée de notre séjour et combien d’heures de cours souhaitait-on prendre par semaines/mois. Ces quelques minutes de discussions clôturait le test puisqu’elle voulait tester notre niveau à l’oral et à la compréhension lors d’une discussion simple.

Ensuite Peter, le directeur est venu nous parler durant une bonne heure afin de présenter concrètement l’école, nous faire visiter les locaux et nous permettre de se présenter mutuellement. C’est une école vraiment basé sur l’échange entre les élèves, et il a bien appuyé sur ce point, nous demandant de bien nous intégrer avec toutes les nationalités afin de ne pas former des groupes de français/allemands/chinois/italiens…

Mais c’est tentant de se rapprocher de sa langue natale quand on est dans un pays étranger. Nos oreilles guettent sans cesse le moindre mot connu… 

giphy-4

L’avantage de cette école étant qu’elle est très flexible pour les au pair comme moi. En effet, je ne vais prendre des cours que le lundi, mercredi et vendredi matin de 9h30 à 12 h 30. Je n’ai qu’à envoyer un mail si j’ai un imprévu, ou si je veux réserver un cours dans la semaine. Pareillement, en tant qu’au pair, nous avons le droit à quelques retards étant donné que nous sommes en charges d’enfants et que n’importe quoi peut arriver. Par contre, ce qu’il faut savoir c’est que si vous comptez venir en Angleterre pour prendre des cours, cela à un coût. Et que ce n’est pas donné. Certes, à Oxford, c’est moins cher qu’à Londres, mais comptez quand même £36 pour 6 heures de cours. Si vous souhaitez prendre 3h de cours dans une matinée, cela peut même monter jusqu’à £60 par semaine. Avis au futures au pair : prévoyez un budget.

La plupart du temps, la première heure de cours s’organise de cette manière : présentation des nouveaux quand il y en a puis nous discutons de ce que nous avons fait durant le week-end, si nous avons prévu quelque chose pour le week-end qui arrive, et si certains sont sorti dans les pub la veille. C’est un très bon exercice car nous sommes obligé de nous forcer à construire des phrases compréhensibles pour une personne qui n’est pas un « native speaker ». Par contre, je vous explique pas la difficulté à comprendre les accents, surtout avec un anglais approximatif. En fonction de chaque nationalité, un mot ne se prononcera jamais de la même façon, ce qui mène souvent à des quiproquos.

Par exemple, je parlais avec une espagnole quand elle me demande : « do you take bath » ? Hum… Non, je ne prends pas de bain. Mais je prends des douches pourquoi ? Ah non non, quand j’ai vu ses yeux écarquillés, j’ai compris qu’elle me demandait comment je venais en cours le matin : donc par « bus yes ». La même chose m’est arrivé avec une italienne qui me dit que  » The baby is burn. » ( Le bébé est brûlé )

giphy (7).gifHeu, what ?!

Elle voulait simplement dire que le bébé de sa famille d’accueil était né. Enfin, je pourrais vous raconter de nombreuses phrases comme celles-ci, mais je préfère les garder pour le livre d’or de la fin d’année.

Après ce quart d’heure de discussion, nous faisons quelques exercices de grammaire et de vocabulaire sur un livre que l’école nous offre à l’arrivée. Ce sont des exercices plutôt basiques, mais encore une fois tout passe par la communication puisque nous travaillons souvent en binôme et qu’il faut pouvoir expliquer son raisonnement. Pas évident quand vos avis divergent.De plus il faut savoir que les professeurs ne parlent qu’anglais, donc inutile de chercher de l’aide : ils ne vous comprendront pas dans votre langue maternelle.

Une fois nous avons fait un exercice plutôt intéressant : le professeur  a donné des bouts de papiers, d’une histoire qu’il avait au préalable découpé et mélangé, à chacun d’entre nous ( environ 15 élèves dans ma classe ). Nous avons donc lu notre morceau de l’histoire sans le montrer à notre voisin afin de faire travailler notre prononciation puis nous devions remettre l’histoire dans l’ordre en répétant encore et encore notre bout de phrase. Encore une fois, les accents ont posé pas mal de soucis, mais nous y sommes tout de même parvenu après 20 minutes d’échanges. De plus, il faut savoir qu’il y a des personnes de tout âge en cours, et qu’une personne de 16 ans ne va pas penser de la même façon qu’une personne de 53 ans. Ce fut donc un exercice périlleux mais enrichissant.

Dans la deuxième heure de cours, après une demi heure de break où nous pouvons nous restaurer au petit salon ( voir la photo ), nous échangeons de professeur. Cette fois-ci, nous travaillons bien plus sur des exercices du livre, généralement en groupe. Il s’agit de jeux la plupart du temps, ou de questions personnelles afin d’apprendre à nous connaître, sur un sujet précis. Nous avons déjà pu travailler sur la famille (cousins, cousines, belle-mère, beau-frère, etc), les dangers en voiture, les voyages, le sport, puis nous devions utiliser le passé, le présent, etc. A chaque fois, les professeurs nous encourage à utiliser nos photos personnelles sur nos téléphones pour que la conversation soit plus facile !

Autant vous dire que cela n’a rien à voir avec les cours d’anglais que j’ai pu avoir en France. Il s’agit vraiment d’un échange, tout en travaillant sur des sujets particuliers avec une personne qui ne peut communiquer avec vous que dans la langue de Shakespeare.

Après quelques semaines de cours, discuter avec un non native speaker est devenu plus facile. On arrête pas le progrès ! A voir la suite dans quelques mois…

Publicités

4 commentaires sur “Les cours d’anglais quand on est au pair

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :