Conduire à gauche

Ce matin, un moniteur d’auto école anglais est venu directement chez la famille pour m’emmener conduire sur les routes alentours afin que je puisse m’habituer à toutes ces nouvelles règles. Et la première de toutes les consignes est :

Oublier tout vos repères… 

giphy 3.gif

Tourner à droite, tourner à gauche, à la limite, ça a été puisqu’une fois que vous avez compris le truc, ça roule tout seul. Maintenant, faire les angles morts où regarder à droite ou à gauche, tout est perturbé dans mon esprit de jeune conductrice. Dès que nous sommes sorti de la cour de la maison, nous avons suivi la route vers Oxford. Ce sont des petites routes de campagne et comme je n’ai pas l’habitude de me retrouver de ce côté de la voiture avec un volant entre les mains, il est difficile de bien écarter sa voiture du bas côté. Tom, mon moniteur a alors recadré un petit peu le volant afin que je sois bien plus droite sur la route. J’ai mis quelques minutes avant de gérer ça par moi même. Dès que nous avons commencé la leçon, Tom m’a expliqué que dans une première partie, il serait silencieux et observerai tout mes faits et gestes. Puis une fois arrivé dans les rues d’une petite ville avant Oxford, nous avons fait plusieurs tours de pâté de maison pour que je puisse comprendre le système des priorités, des marquages au sol etc.

Puis il m’a demandé de me garer sur le côté de la route… la partie de rigolade commence. Comme je le fais en France, je met la voiture à cheval entre la route et le trottoir. En Angleterre, ils ne montent jamais sur un trottoir afin de le laisser complètement libre pour les piétons. Il m’a alors gentiment expliqué tout ça avant de me dire toutes les erreurs que j’avais pu faire. C’était le retour deux ans en arrière, quand j’ai appris à conduire. C’est vraiment très étrange comme sensation, car j’ai mon permis, mais je dois réapprendre à faire certaines choses, comme si je n’avais jamais eu ma licence.

Nous sommes ensuite reparti vers les cités et j’ai pu constater que les piétons sont les ROIS de la ville. En France, le piéton craint la circulation, ici, ce sont les conducteurs qui craignent les piétons. Quand on arrive dans une zone zébré on doit laisser les piétons passer. Mais on doit aussi faire très attention dès qu’on conduit en ville car ils sont des « animaux sauvages » comme dit Tom car ils surgissent entre les voitures et on doit impérativement réagir pour ne pas les bousculer. Vous devinez donc qu’il est nécessaire de rouler très doucement.

D’ailleurs, les limitations de vitesses ont été aussi sources de confusions car tout est écrit en Miles, mais sur la voiture, il y a un compteur en Miles et en Km/h. Quand j’étais à 20 miles, j’étais en réalité entre 35 et 40 Km/h. C’était assez perturbant.

Le sens inverse

Je pense que tout français, ou Européen, a peur de se retrouver en sens inverse. Et bien sûr, il a fallu que ça m’arrive une fois. Alors que je m’apprêtais à tourner à droite, j’ai naturellement engagé mon volant pour me positionner sur la file droite… OUPS. Et bien non. Tom a immédiatement repris les commandes afin de nous remettre dans la bonne voie, et heureusement nous étions dans une petite cité. Bien sur, il a rigolé et moi aussi, il fallait bien que je fasse cette erreur au moins une fois.

giphy

Puis Tom m’a emmené à un endroit avec beaucoup de croisement comprenant un feu tricolore ( pour ceux qui ne le savent pas en Angleterre, c’est vert orange rouge, puis rouge orange vert 😉 ). Et encore une fois, comparé à la France, vous devez prendre votre décision de passer ou non très rapidement. En France aussi nous devons aller vite, mais c’est quelque chose de très différent. Ici, c’est presque dangereux. J’entendais mon moniteur auto école en France me hurler dans la tête pour me dire  » JAMAIS NE FAIS JAMAIS CA SI TU VEUX OBTENIR TON PERMIS DE CONDUIRE « … et bien toutes ces choses, tu dois les faire. Alors que je m’engageais pour tourner à droite, après avoir vérifié que personne ne venait, une voiture est arrivé à toutes vitesses d’un virage pour piler devant moi après que Tom ai enfoncé la pédale de frein. C’est très difficile à expliquer, mais en France, j’aurais été dans mon droit de passer, mais ici, tout doit aller très vite. C’est assez drôle de voir qu’un moniteur te demande de foncer en accélérant.

Mis à part ces quelques petites différences, la conduite reste la même. Bien sur les vitesses sont inversées, les repères, le frein à main, etc… mais je pense qu’après mes deux autres heures demain, je pourrais rouler tranquillement sur les routes anglaises.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :